St-Hyacinthe : erreur et aveu rapide

Source : Radio-Canada.

Quelle est la différence entre le couple Clinton et le maire de St-Hyacinthe ?

Les Clinton ont mené leur carrière politique en allant d’un mensonge à l’autre – du célèbre « I did not have sexual relations with that woman » de Monsieur à la récente affaire alambiquée des courriels de Madame. Aussi charismatiques puissent-ils être, on ne les croit pas.

Pour sa part, le maire de St-Hyacinthe vient de prendre le taureau par les cornes, et c’est tout à son honneur.

Rappel des faits.

Il y a quelques jours, la mort de milliers de poissons dans la rivière Yamaska est attribuable à un déversement planifié d’eaux usées effectué par la Ville de Saint-Hyacinthe – un déversement qui aurait été inconnu du maire et de la direction générale de la ville – et que diverses circonstances ont rendu tragique.

Qu’a fait le maire, aussitôt informé ? Il est sorti de son bureau et il est allé affronter la tempête.

 

« Il y a visiblement eu une série de mauvaises décisions de la part de l’administration municipale dans ce dossier. Une enquête interne est en cours pour faire la lumière sur le processus mis de l’avant et sur les décisions qui ont été prises », a admis à La Presse le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, avouant qu’il y avait eu des ratés dans la transmission de l’information dans les différents services municipaux.

 

Peu importent les circonstances qui ont mené à cette erreur de gestion et de communication interne – travaux d’agrandissement, congés et vacances de personnes clés, etc. – le maire a pris ses responsabilités.

 

Trop souvent, des porte-parole tentent de faire avaler des couleuvres au bon peuple. Le maire de St-Hyacinthe a plutôt pris ses responsabilités, évitant de tenter de défendre l’indéfendable.

 

L’importance de la communication interne

 

Que faut-il retenir de cette situation survenue à St-Hyacinthe ? Que, trop souvent hélas, la communication interne est négligée au sein des organisations de toutes tailles et de tous les milieux.

Moins « glamour » que les retombées de presse et considérée moins stratégique que la gestion d’enjeux, on la regarde souvent de haut… et on l’associe souvent uniquement qu’à des tactiques telles le bulletin d’information aux employés et aux fêtes sociales. Or, la communication interne, c’est plus que ça.

 

Moins « glamour », la communication interne est souvent regardée de haut… C’est une erreur.

C’est une erreur, parce qu’une communication interne réussie est l’enchaînement d’une foule de petits détails pourtant faciles à réunir.

Par exemple : le respect fidèle de l’organigramme officiel – tout en tenant compte de l’organigramme réel et des relais en cas d’absence – permet d’éviter un grand nombre d’erreurs de gestion, comme ce fut le cas à St-Hyacinthe.

Ceci dit : la réaction très rapide du maire Corbeil, et l’authenticité qu’il a dégagée, devraient permettre à son administration de sortir grandie de cette situation.

 

 

 

0 commentaire(s)