L’Impact de Montréal : une saison fertile en rebondissements !

Patrice Bernier, Didier Drogba, Laurent Ciman et Joey Saputo. Sources : La Presse, Eurosport, Impact de Montréal

Point de vue d’un communicateur sur une saison en dent de scie.

 

« Il n’y a pas de buzz autour de l’équipe »

Tels furent les mots risqués employés par le président, Joey Saputo, lors de sa célèbre conférence de presse du 4 février dernier, à quelques semaines de l’amorce de la quatrième saison du club en MLS.

Cette onde de choc laissait présager le pire pour les partisans et les commanditaires d’une équipe qui a remué mer et monde pour grappiller quelques secondes de couverture dans les bulletins de nouvelles québécois.

Le club sortait d’une saison 2014 désastreuse et entendait bien regagner sa place dans le cœur des amateurs du ballon rond du Québec. C’est d’ailleurs en misant sur la continuité au poste d’entraîneur et sur la compétitivité sur le terrain qu’il envisageait des jours meilleurs.

Force est d’admettre que

l’Impact a pris quelques faux plis

dans la communication avec ses joueurs,

ses partisans et même les médias.

Au lendemain de la signature d’une vedette internationale et du congédiement d’un troisième entraîneur en moins de quatre saisons, où en est le onze montréalais ?

Voici les faits marquants d’une saison en cinq temps. Des hauts impressionnants et des bas plutôt difficiles pour un club qui lutte pour l’attention médiatique à Montréal, alors que la Sainte-Flanelle se prépare à redevenir omniprésente !

 

Le parcours de l’Impact dans la CONCACAF

Marquons l’histoire. Un slogan ambitieux qui a servi à expliquer un parcours atypique aux fans qui ne connaissaient pas les rouages de la Ligue des Champions. Le titre de champion continental en jeu, le club a sacrifié son début de saison régulière et a tout misé sur cet attrait pour se rapprocher des Montréalais. Pari réussi.

L’Impact a fait les manchettes de nombreux médias québécois, canadiens et internationaux, ce qui a contribué à remplir le Stade olympique à certaines occasions, et le stade Saputo.

L’équipe a bénéficié d’un gain de réputation indéniable durant de nombreux mois, jusqu’à la défaite crève-cœur en finale… Au cours de cette période, la firme Mesure Média a analysé plusieurs retombées, dont celle-ci de Sportsnet, qui a généré un gain de réputation de 5380$, selon l’outil d’évaluation des médias mesure [d].

Laurent Ciman et Joey Saputo. Source  : Impact de Montréal

Pas mauvais pour une absence de buzz…

 

La signature d’une vedette internationale : Didier Drogba

C’est bien connu, le Québec vibre au rythme de ses vedettes sportives. De Maurice Richard à P.K. Subban, de Gary Carter à… Didier Drogba ?

La signature de l’un des plus grands footballeurs africains au destin incroyable – on lui attribue notamment d’avoir participé au processus de réconciliation après la guerre civile en Côte d’Ivoire – est un coup fumant !

Les communicateurs sont unanimes :

l’arrivée de Drogba à Montréal

fut un grande réussite !

Mais depuis, le silence radio fait grimacer…

De son arrivée remarquée à l’aéroport à sa première conférence de presse au Stade Saputo, la simple présence de Didier Drogba augmente instantanément la notoriété de l’Impact et de Montréal.

Didier Drogba. Source : Eurosport

Malheureusement, en raison de l’absence du numéro 11 du paysage médiatique montréalais – hormis son récent match de trois buts – la direction de l’Impact n’a pas été en mesure de capitaliser sur cette effervescence afin de transformer les curieux en fans.

Le fait que la relationniste de Drogba vit à Londres n’aide certainement pas à rapprocher le joueur de son nouveau public.

 

Laurent Ciman et l’engagement du club envers sa fille

Joueur reconnu pour ses tacles percutants et son franc-parler, Laurent Ciman a dénoncé, cet été, l’absence de soutien du club pour aider sa petite fille Nina, atteinte d’autisme. Selon le numéro 23, il s’agissait d’un engagement ferme du club au moment de sa signature avec l’Impact.

Malgré l’énorme gestion de crise médiatique qui s’en est suivie, cet épisode a entaché la réputation du club. Si les parties disent avoir mis tout cela derrière eux, ce n’est peut-être pas suffisant pour avoir écarté définitivement les idées d’ailleurs

 

Le « cas Patrice Bernier »

Héros local et capitaine de l’équipe… Pourtant, Patrice Bernier n’a foulé le terrain qu’à quelques reprises cette saison, souvent en fin de match lorsque l’issue était déjà bouclée…

Cette situation, déjà insoutenable aux yeux des partisans et des journalistes affectés à la couverture de l’équipe, a fait rager la conjointe du capitaine, qui s’est exprimée sur sa page Facebook le 5 août dernier.

« C’est tout simplement ridicule, inacceptable, irrespectueux, mais surtout vicieux de la part de ton entraîneur! Il est temps pour toi de faire brasser les choses et d’aller ailleurs… là où on t’appréciera et te traitera avec justice! »

Patrice Bernier. Source : La Presse

Autre gestion de crise pour l’Impact, alors que Patrice Bernier demande lui-même de prendre quelques jours loin de l’équipe pour calmer les choses et penser à son avenir…

Quelques journalistes ont d’ailleurs soulevé que c’est à partir de ce moment-là que l’entraîneur Frank Klopas aurait perdu son vestiaire…

 

Le congédiement de l’entraîneur Frank Klopas

Le couperet est finalement tombé le 29 août, après une nouvelle déconfiture face à l’ennemi juré de Toronto.

Après Jesse Marsh et Marco Schällibaum,

Frank Klopas a reçu lui aussi son 4%…

Ce dernier n’a d’ailleurs même pas pris la peine de saluer les journalistes à son départ… Ceci en dit long sur la relation fracturée qui régnait entre le porte-parole du club et ceux qui rapportaient ses faits et gestes.

Son congédiement ouvre un nouveau chapitre dans la relation du club avec son public. Dehors le coach impopulaire aux décisions contestées, bienvenue à Mauro Biello, ancienne gloire du club.

Déjà un excellent communicateur,

Mauro Biello devra multiplier

ses sorties publiques.

Et pour être apprécié,

il aura la même obligation

que Michel Therrien et Jim Popp : gagner !

0 commentaire(s)